Shun Nonogaki ▬ END

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Shun Nonogaki
▲ By Myself ▲


Shun Nonogaki a commenté le 28.10.12 18:47

MESSAGES : 141
J'AIME : 10
INSCRIS LE : 06/09/2010
AGE : 24
I AM ALSO : An asshole.
TELL ME MORE : Compte pas sur moi pour t'en dire plus sur ma pomme, hein.
YOU PLAY...? : Ça t'regarde réellement ? Ksh. De la base, quand j'ai rien a faire et en cours, je joue au baseball. That's it.

Nom & Prénom

SURNOM : Shushu.
ÂGE : Seventeen.
DATE DE NAISSANCE : 14 Avril.
SEXE : Masculin.
SIGNE ASTROLOGIQUE : Bélier.
ORIENTATION SEXUELLE : What the Phoque.

► WHATCHA NEED TO KNOW

STYLE VESTIMENTAIRE : Un style vestimentaire est un peu la lumière sur une personne. Son caractère mentale passe beaucoup dans le style que celui-ci dégage à travers ses choix, ses vêtements, sa façon de créer un style ou de simplement suivre la mode. Un style est souvent ce que les gens remarquerons en premier, cherchant à voir si la personne serait digne d’eux ou non. Avouons le, quand vous tombez nez à nez avec une personne dont les bras son tatouer à la longueur et dont les vêtements sont plus ou moins propre, jamais de la vie cette personne deviendra un jour proche de vous, vous préfériez plutôt prendre celui qui portera des lunettes, aura un style plus classique et un doux sourire. Pourtant cela ne voudra pas forcément dire que c’est le lunetteux le plus sympathique… C’est justement le cas pour Shun quand l’ont pose pour la toute première fois un regard sur lui. Ce jeune homme possède un style vestimentaire unique, puisque jamais personne oserait avoir le même pour des raisons de « Je ne veux pas que les autres me juges », ce n’est pas ce qui arrêteras l’adolescent, puisque dans un sens avoir l’attention des autres peut être une bonne chose. Ainsi donc, Shun possede un style vestimentaire qui lui est propre, entre les débardeurs d’une grande simplicité et les jeans troué ici et là, c’est surtout les accessoires qu’il emploie qui le rend unique. Ne prenant pas une ceinture comme tous les gens de son entourage, le jeune homme préfére y aller de son imagination en prenant ; corde, foulard ou encore des bouts de tissu qu’il rattache ensemble pour faire une belle ceinture multicolore. Pourquoi ce limité, quand il est possible de faire ce que l’ont veut avec des vêtements ? Bien sur, le confort est ce dont rêve le jeune homme, ce n’est pas pour rien non plus que nous le voyons souvent avec les pantalons qui lui descend jusqu’en bas des fesses, dévoilant souvent ses boxeur de couleurs ou encore plus unis. Aucune gêne quand nous voulons absolument être nous même jusqu’au bout. Les t-shirt, peu importe comment ils seront, c’est ce qu’il préfère. Souvent, voir même généralement nous verrons le jeune homme aborder des t-shirt avec des motifs de groupe à la mode ou encore des groupes moins connu, mais qui sont pour lui un dada musicale, en gros ses groupes d’amour qu’il va chérir jusqu’à même s’obstiner pendant des heurs contres ceux et celles qui oseront dire du mal de ceux-ci. Par la suite, les shorts ou encore les pantalons de cotons seront souvent visible chez lui. D’abord parce qu’il est sportif et pour lui être en pantalon de coton tôt le matin et faire son footing, c’est toujours mieux qu’être en short et se les gelés le temps qu’il court. Par la suite, pour les shorts c’est surtout parce qu’il est très dégage chaleur, ainsi donc quand il ne fait que 20 degrés a l’extérieur, ne soyez pas surpris de le voir avec des shorts et même, par moment quand la saision des glaces arrives, il est possible aussi de le voir avec des shorts … Ce qui en gros, ne l’empêche pas d’avoir chaud quand même. Mais le réelle dada du jeune homme sont en faites ; ses vieilles cornverse qu’il traine depuis maintenant trois ans. Qu’ils soient trop petit maintenant, il s’en fiche. Qu’ils prennent l’eau pendant les longues journées de pluie, il s’en fiche. Que sa mère les jetes à chaque semaine, il s’en fiche puisqu’il retrouvera le moyen de les reprendre dès qu’elle aura le dos tourner. Ces chaussures sont pour lui un porte bonheur, jamais - et il est sérieux quand il l’affirme – il ne se débarrassera de ces chaussures, étant d’abord un cadeau de sa petite sœur, mais aussi trop confortable pour qu’il ose les mettre à la poubelle. Tant de souvenir ensemble et tant de moment de course trop intense, pourquoi voudrait-il s’en séparer?

Petit détails qui semble anodin, mais qui est toujours bien amusant de savoir aussi. Le jeune homme déteste avoir à mettre un chapeau, ainsi donc quand il doit se mettre un bonnet sur la tête, pas la peine de vous dire combien le moment pourrait être assez amusant. Sinon, Le style est assez simple. Pas aussi colorer que sa petite sœur, mais tout de même imaginatif et remplis de surprise, de couleur par moment mais sinon Shun y va de couleur plus chaude, moins criarde. Un peu de noir, trop par moment et ça ; il le sait et tente de changer ce détail.
SIGNE PARTICULIER : Quand l’ont regarde le jeune homme, il est facile de voir un signe particulier chez ce dernier et pourtant, ce ne fut pas toujours le cas. Le secret de cette particularité n’est rien d’autre qu’une grande teinture et de longues heures pour une maman. Oui, puisque le jeune homme possède une chevelure des plus éclatantes sans pour autant avoir la maladie d’albinos. Ses cheveux d’une couleur de neige laisse facilement voir que cela n’est pourtant pas naturel, mais bien présent depuis des années. La texture des cheveux n’est plus la même, le fait d’avoir toujours à subir ce petit changement des mois et des mois ; abimes les cheveux plus qu’il ne l’aurait cru. Pourtant c’est un résulta qui lui plait totalement, c’est d’abord pour cela qu’il continue, même si après un moment nous pouvons voir une belle repousse de cheveux tout de même clair, mais qui ne semble pas lui plaire pour autant… A vous de devinez quel est sa couleur naturel, cela n’est pas bien difficile quand il tarde à se refaire une teinture, mais quand il est rapide la dessus vos chances parte rapidement en fumer, ayez l’œil a vif.

CARACTÈRE : Le caractère de Shun ne colle pas du tout avec l’apparence de celui-ci, dans le sens qu’il dégage de tout son corps quelque chose de froid, donnant l’impression avec son visage un peu plus fermer qu’il n’est pas facile d’approche. Quand les gens le regarde, la première chose qu’ils pensent c’est que Shun n’est pas un garçon tendre, voir même sensible et qu’il doit surement être d’une nature rebelle et sans cœur. C’est souvent ce genre de commentaire qu’il se prend après quelques semaines de « faisons connaissance, tu veux bien, Shun ? ». Car oui, quand l’ont connais un peu mieux le jeune homme, quand l’ont passe outre son air un peu renfermer et son air un tentinet méchant, le jeune homme laisse découvrir qu’il est loin, très loin d’être comme ce que le pensait les gens. D’abord, c’est un jeune homme qui adore la vie, bien sur, il ne le démontrera pas comme certains garçons en criant partout et en agissant comme un gamin qui n’a jamais rien découvert dans la vie. Mais bien en restant lui-même, souriant et en cherchant toujours d’avantage à se surpasser dans les domaines, peu importe ceux-ci. Aimant la vie, il la lui rendra toujours bien en s’amusant comme jamais, cherchant toujours une façon énergique de faire les choses. Toujours se dépasser, être tenance et déterminer dans tout ce qu’il fait est devenu un peu comme une devise pour lui. Généralement les adolescents baisserons les bras rapidement, mais Shun restera toujours déterminer qu’il peut le faire si c’est réellement ce qu’il veut. Blagueur, mais un très mauvais blagueur aussi. Les gens lui reproche toujours de trop vouloir faire le bouffon et de ne pas savoir comment s’y prendre. D’ailleurs sa sœur s’amuse toujours à comparer l’humour de son frère avec celui de leur grand père qui, avouons le, l’humour n’est pas des plus terribles. Voir même cette humour est pathétique et laisse souvent un silence de mort ou l’ont entend qu’une personne en rire avec cœur et c’est Shun. Maladroit dans les mots, maladroit dans les gestes, Shun n’est pas le garçon des plus agiles des mains, des pieds et de la tête, bien que pendant un match de Basket ball se soit totalement l’inverse. Dans les couloirs de l’école ou encore même dans la maison familial, il n’est pas surprenant de voir le jeune homme s’écrouler au sol étant mit K.O par un tapis ou encore par une porte. Les meubles ne le laisse pas insensible également puisque ses genoux en prennen plein la « tronche » contre les tables basses ou encore contre les portes d’armoire de la cuisine. Mais bien entendu se sont les orteils du jeune homme qui souffre le plus et comme l’ont sait ; Les garçons ne pleure jamais, il ne souffre jamais et si jamais c’est le cas … Personne ne pourra le voir puisque l’orgeuil masculin empêchera cela. Même si Shun est un jeune homme qui aime bien démontrer quelques facettes de lui qu’on ne soupsonnerais jamais, pour la douleur c’est totalement autre chose. Jamais personne ne pourrait voir qu’il souffre, a moins qu’il l’admettre ou encore qu’il se retrouve devant sa sœur qui elle, le voit et le balance devant tout le monde. L’orgeuil est un vilain défaut et ce n’est pas le seul que possede Shun, en vérité le jeune homme sais être par moment un peu, je dis bien un peu ; Susceptible, surtout quand il est question de ce qu’il aime. Quand les gens osent dire un point négatif ou encore quand ceux-ci le prononce d’une façon dégouté, le jeune homme se sentira tout de suite dégouté et viser dans ses choix, ce qu’il n’appréciera pas du tout et le démontrera, car dans la famille Nonogaki, les franchises est présente pour tout les membres. Car oui, c’est bien un point dont il est fier, savoir dire ce qu’il pense vraiment dans n’importe quel situation. Évidement pour certaines situation cela pourrait prendre un peu plus de temps, mais en générale le jeune homme ne se gêne pas, que se sois sur un point d’amitié, un point d’amour ou encore un point négatif qu’il n’aime pas chez les autres, il leur dira. Parfois sans vraiment de tact, puisqu’il est maladroit des mots, mais les autres moments il saura user de bonne paroles qui calmera un peu la colère que pourrait avoir les autres. La gêne est aussi présente quand le sujet est trop personnel, imaginons qu’il doit faire une déclaration quelconque à une demoiselle, il ne serait donc pas surprenant de le voir timide, bafouiller et chercher ses mots. C’est surtout dans ces moments là que le jeune homme se ridiculise en employent les mauvais mots, sans se rendre compte. Bafouillant comme un débutant alors que ce ne serait pas réellement la première fois qu’il ose dire ce qu’il ressent.

Avouns le maintenant, ce jeune homme laisse croire qu’il est tout, sauf sympathique. Cependant la surprise est bel et bien présente. Attentionné, attachant, marrant, charismatique, susceptible certes et un peu bagarreur, le jeune homme laissera personne indifférent par sa façon d’être. Possible que ce qui surprennent vraiment les autres est le statue du jeune homme. Car en temps normal un jeune homme qui est aussi riche, ne peut être qu’un enfant gâté qui se foutera bien de son prochain. Or, le fait de voir un gaçon aussi ouvert alors qu’il pourrait tout avoir dans le vie, en laisse plus d’un surpris et sur le cul.
DÉCRIVEZ VOTRE DON : Le don de Shun est l'un des plus dévastateur niveau naturel. Suffit que la colère monte un peu et voilà que la terre tremble comme jamais. L'échelle de Richter n'aura jamais été autant actif que depuis la naissance du jeune homme en question. Par moment, il ne le contrôle pas et par d'autre, le contrôle est plus facile. Les Séismes qu'il peut créer ne sont généralement pas si terrible grâce aux professeurs qui sont présent pour eux, mais cela ne veut pas dire qu'un jour, ils ne le deviendront pas.

► WELCOME TO THE SECRET GARDEN

► votre personnage fait partie du clan : Yoru
► votre personnage a toujours cette chanson en tête : The Adventure
► votre personnage pratique ce sport : Basket Ball
► votre personnage a une peur bleue de : Des escaliers
► votre personnage se décrirait comme : Apparence, souvent trompeuse
► votre personnage aime faire ceci pour passer le temps : Jouer avec les baguettes de son drum

► 'CAUSE « LIFE » BEGINS BY YOUR NAME

Une naissance est généralement quelque chose d’agréable, du moins c’est ce que bon nombre de femmes croit avant d’avoir leur premier enfant. Dans leurs tête de futur maman, le moment sera magique, remplit de larme et d’émotion forte. Ce fut le cas pour la jeune Namiko, des larmes elle en aura vécu, de joie ? Pas sur. De l’émotion? On peut facilement dire que le papa Koichi eut droit à beaucoup d’émotion tel que « Plus jamais tu me feras subir ça » ou encore des « Je te hais, pourquoi j’ai dis oui » finalement après de longue heure d’attente, alors que le soleil descendait doucement en ce mois d’avril, la jeune femme mit au monde son premier enfant. Un garçon qui porterait pour le restant de ses jours le prénom de Shun. Ayant déjà trois Shin dans la famille, il fut d’un commun accord que Shun serait encore mieux. Pas la peine de vous dire qu’après tant d’effort venant de la maman, celle-ci mit un an pour se reposer. Prenant soins de son bambin qui, bien que tout petit, démontrait une grande envie pour l’aventure et l’exploration, se cognant sur tout ce qu’il pouvait être sur son chemin. Cependant le repos ne fut pas très long, puisqu’après un an et demi plus tard la jeune maman tomba enceinte. La nouvelle fut relativement bien pris par tout le monde, même que Shun en semblait très enchanté, mais oui il ne comprenait pas vraiment l’enthousiasme de tous, puisqu’à un an…. Même à la naissance de sa sœur, pendant qu’il attendait dans le couloir avec sa grand-mère et son grand père, le jeune homme ne cherchait pas à comprendre pourquoi ils se trouvaient tous ici le soir de noel. Pour lui, tout ce qu’il avait en tête, était les cadeaux qu’il pourrait déballer plus tard.

Des années plus tard, alors qu’ils furent tous assit dans le même salon quelques années plus tôt, la famille relatait la naissance de la jeune pumpkin, expliquant d’ailleurs pourquoi un tel prénom, ce qui fit quand même rougir le jeune Shun de honte, lui qui se sentit toujours coupable face au prénom de sa sœur. Évidement celle-ci trop amoureuse de son prénom ne cessais de lui dire combien elle en était fière et combien c’était une bonne chose que plus jeune, il fut amoureux de cette citrouille aux yeux bizarre. La rancune n’avait jamais lieu d’être entre le frère et la sœur. Loin de là même, d’ailleurs ils furent toujours présent l’un pour l’autre peu importe les problèmes qu’ils pouvaient avoir.

Ceci dit, c’est d’ailleurs pendant une journée d’été ou la mère et le père était partie pour une semaine à cuba, que Shun dut vivre le moment le plus gênant de son existence. Quand vous êtes un garçon, l’orgueil est présent. Si présent qu’il est difficile de faire son faiblard quand la question ou la panique d’une personne vous frappe de plein fouet. La journée venait à peine de commencer, le jeune homme tout pépère dans son lit, feuilletant son magasine favori de groupe métaleux, un hurlement déchirant le sortie de sa tropeur, se redressant vivement. Les mains à plat sur le matela, il haussa un sourcil quand la jeune fille arrivant en pleure dans sa chambre. Facile de voir la panique dans son regard, si bien que pendant un moment, le jeune homme cru qu’elle lui faisait une blague, mais les larmes qui roulaient et roulaient encore lui fit comprendre que c’était bien réelle. Perplexe, c’est d’une voix incertaine qu’il lui demanda ce qu’elle pouvait bien avoir. Notés se fait ; la jeune fille n’avait qu’à 12 ans à l’époque. 12 ans l’âge qui généralement réserve bien des surprises aux demoiselles. C’est donc d’une voix peu certaine et voir même tremblante que la jeune fille déclara qu’elle allait mourir. Mourir puisqu’elle se vidait de son sang à chaque fois qu’elle allait au toilette. La révélation fut entendu avec beaucoup de lenteur dans la tête du jeune homme. Bien sur, ayant 13 ans et comme les cours semblait avoir pris de l’avance depuis quelques années, Shun savait parfaitement de quoi sa petite sœur voulait parler. Devenant soudainement pâle, il dut prendre un certain courage pour se redresser, prendre la main de sa sœur et l’amener vers les toilettes.
Pendant le trajet, tout ce qu’il pouvait être entendu fut les larmes et les reniflements de la demoiselle. Ce n’est qu’en poussant la porte de la toilette, prenant dans l’amoire une serviette hygiénique, que le jeune homme brisa le silence. Tendant l’objet a celle-ci sans croiser son regard (la gêne), il lui expliqua comment s’y prendre, puis referma la porte en la laissant seul. Soyez certains que jamais personne ne fut au courant de cette petite aventure, trop personnelle au gout de Shun. Même les parents ignore encore comment la demoiselle fut capable de comprendre ceci, mais ils mirent cela sur le compte de l’éducatrice sexuelle de l’école.

Quelques temps plus tard, alors que son père l’énervait encore pour qu’il rejoigne un groupe de musique, la mère annonça la nouvelle comme quoi ils allèrent devoir quitter l’école et leurs amis, puisqu’ils déménageraient dans un endroit un peu plus près de Tokyo. Ce lieu serait plus pratique pour le père qui voyage souvent et pour la mère qui aimerait être plus près de sa sœur. Bien sur, l’annonce fut mal prise, mais les parents avaient été bien clair. Pas de crise, pas de larme et surtout pas question qu’ils changent d’idée puisque cela était surtout pour l’emploie du paternel. C’est donc dans des aux revoir déchirant que le jeune homme quitta ses copains et copines pour se rendre dans un lieux qui, avouons le ne lui disait pas vraiment, mais qui au final n’est pas si banal que cela. Appréciant déjà quelques étudiants et détestant quelques professeurs..


► Comment avez-vous découvert le forum ? Daaaaah.
► Code du Règlement : Validé.
► Votre Avatar : Squalo & Gokudera KHR
► Une remarque ? Pouet.



Nobody said it was easy,
Oh it's such a shame for us to part.
Nobody said it was easy,
No one ever said it would be so hard.
• THE SCIENTIST
Revenir en haut Aller en bas
 

Shun Nonogaki ▬ END

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-